dimanche, mars 3, 2024
HomeLe produit du moisNouveauté de la rentrée: le Booster

Nouveauté de la rentrée: le Booster

Les kinésithérapeutes, dans toutes les pathologies qu’ils prennent en cabinet ont besoin de traiter les problèmes micro-circulatoires et trophiques.
A ce jour, seul le drainage lymphatique manuel a une efficacité qui ne peut être remise en doute mais le soin est long et contraignant pour le thérapeute.

En effet, la pressothérapie et le dépresso-massage sont des techniques qui ne peuvent atteindre que les plans supérieurs et l’action reste mécanique et superficielle. Ces techniques ne mobilisent que 10 à 15% des masses liquidiennes et seulement pendant leur temps d’application. Une fois la séance terminée les désordres reprennent vite leur place.
Or, la circulation veineuse est assurée pour 90% par un réseau profond. Elle est fortement assistée par les contractions musculaires.

lebooster.jpg
Pour y remédier Novantis, lance le BOOSTER. Le Booster est disponible en vente sur kinessonne ici. Il permet de répondre aux désordres lymphatiques causés par des désordres circulatoires artério-veineux.

Par son action et ses effets sur les cellules musculaires lisses vasculaires (CMLV), le courant veineux lymphatique généré par le BOOSTER le place comme une solution de traitement pour le kinésithérapeute qui traite les désordres de l’appareil locomoteur.

Mode opératoire :

1/ Avec une intensité électrique très faible : contraction rythmée et élévation de la fréquence de battement de la pompe veineuse et lymphatique.
2/ Gainage des veines et donc vasoconstriction de toute l’arborescence profonde entre les électrodes. Normalisation du péristaltisme veineux,    supprime l’incontinence valvulaire et réduit l’hyperpression hydrostatique.
3/ Avec une intensité plus élevée : stimulation de la pompe musculaire et ouverture des capillaires lymphatiques par étirement de ses filaments d’ancrage.

Outre ces 3 actions, le Booster est aussi un puissant antalgique :

* Local par l’évacuation des métabolites (toxines) qui entretiennent les cycles douloureux
* Local également par une action basse fréquence décontracturante lorsque l’intensité permet de recruter les fibres musculaires striées péri-vasculaire (même effet qu’un courant décontracturant)
* Central par son action basse fréquence endorphinique (action sur le système inhibiteur diffus de la douleur).

En conclusion, le BOOSTER répond pleinement aux attentes des spécialistes de la physiothérapie. Dans le cadre la préparation sportive ou tout simplement dans  la rééducation il contribue à relancer toutes les fonctions de drainage :

* Évacuation des stases,
* Résorption des œdèmes et hématomes,
* Cicatrisation tissulaire,
* Détente et décongestion musculaire,
* Élimination des déchets de la combustion tissulaire.

Contactez-nous au 01 71 670 670 pour de plus amples renseignements.
L’expert produit Kinessonne.

RELATED ARTICLES

Derniers articles